Maison à ossature bois et développement durable

Éditeur EYROLLES
Paru le

Pas en stock.

Le bâtiment étant un domaine aujourd'hui réputé énergivore d'une part et, de l'autre, son poids économique étant considérable, agir en faveur des économies d'énergie dans le bâtiment entraînera des conséquences doublement bénéfiques dont la maison à ossature bois est une illustration.On sait par exemple que diminuer l'énergie grise d'une construction limitera son impact sur l'environnement. On sait par ailleurs que le bois a de nombreux atouts puisqu'il stocke le dioxyde de carbone (CO2), qu'il est renouvelable et qu'il ne consomme que peu d'énergie pour être transformé en matériau de construction.Reste à diminuer l'énergie nécessaire à l'exploitation de la maison. La réglementation thermique 2012 vise notamment à réduire l'énergie que réclament le chauffage, l'eau chaude sanitaire et l'éclairage tandis que de nombreux labels - exigeant certes des niveaux d'isolation plus importants ou une ventilation mécanique plus efficace - prennent en compte d'autres éléments : source d'énergie, électroménager, matériaux biosourcés, potentiel d'écomobilité, etc.Quant au coût de la construction, il sera nécessairement optimisé grâce au choix du procédé de fabrication. On constatera dès lors que, si l'usage de la construction consomme peu d'énergie, les charges d'exploitation s'en trouvent, mécaniquement, réduites. Enfin, pour que le développement soit véritablement durable, il ne faudra pas oublier la dimension sociale : on apprendra ainsi en quoi les trois engagements du label EcoQuartier apportent une dimension sociale à l'adoption de ces règles.

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres